Gaëlle Bouilly s’efforce de faire le parallèle entre l’univers chorégraphique et l’architecture (la danse en tant qu’interprète et l’architecture durant sa formation).

S’est amorcée alors une réflexion sur la complémentarité de ces deux disciplines ce qui l’amène naturellement jusqu’à la scénographie.

En 2003, elle intègre la compagnie Vincent Colin, dont elle devient l’assistante. Elle collabore avec Daniel Buren pour la réalisation de la scénographie du spectacle De la démocratie en Amérique et réalise le dispositif scénique de Sur les ailes du temps et La Fontaine poivre et sel.

Depuis 2005, elle conçoit et réalise les décors de la Compagnie la Tribouille (Philippe Piau, Nantes), Son’Icone Danse, Cie CKM...

Au sein de la compagnie 29x27 elle enrichit de nouveau son panel d’expériences en co-dirigeant un projet artistique complet : prenant en charge la direction technique de la compagnie, elle est également présente sur les temps de création et d’écriture où elle participe en tant que scénographe mais également en mettant son œil artistique au service de la mise scène.

En 2012, défendant des valeurs artistiques et humaines, la compagnie 29x27 ouvre, dans le centre-ville de Nantes, un espace de résidences d’artistes, de transmissions et de réflexions, ouvert aux publics : le SEPT CENT QUATRE VINGT TROIS.